INDIFFÉRENCE

 

 

Si près de toi et si loin pourtant

Je te regarde dormir

Et je ne cesse de souffrir

De ton indifférence

En toi je n'ai plus confiance

Je ne suis plus que la mère de tes enfants

Car tu n'es jamais présent

Pourtant je n'ai jamais cessé de t'aimer

Et dans mon coeur tu es gravé

Tu m'as fait beaucoup souffrir

Et j'en garde de mauvais souvenirs

Maintenant tu as compris

Et nous sommes à nouveau réunis

 



06/03/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres